Portes ouvertes

Ododo ! est un film d’Albane Chaumet (étudiante à l’ENSAD Paris) sorti en 2018, avec Vimala Pons comme actrice principale.
Ce film retrace l’histoire d’une femme qui n’arrive pas à dormir, se retourne dans son lit, cherche le sommeil désespérément. Ses pensées se matérialisent alors bien contre son gré ; elle ne peut s’empêcher de laisser dériver son esprit. Elle est stressée par son travail, le rendez-vous qu’elle aura le lendemain matin, toutes les choses et tous les dossiers auxquels elle devra penser en se réveillant. Elle s’attarde sur des détails, comme le nom de M. Machin, l’homme avec qui elle a rendez vous, cherchant précisément à se rappeler de son nom. Elle semble y penser par appréhension du lendemain, mais également par faute de mieux. On sent sa voix fatiguée ; fatiguée de ne pas dormir, mais également fatiguée de s’encombrer l’esprit avec ces histoires.
Lorsqu’elle ferme les yeux, à la recherche du sommeil disparu, un monstre redondant prend forme. Une vision de Monsieur Machin. Il est celui qui l’empêche de plonger dans le sommeil, tirant son esprit vers lui (comme un enfant tire sur les jupes de sa mère pour demander de l’attention). Le personnage obnubilant ne la lâche pas d’une semelle, rappelant le stress causé par son travail. Son fil de pensée est incontrôlé, son esprit saute d’une idée à l’autre, et elle ne peut s’empêcher de tout imaginer. Elle demande à plusieurs reprises à ses pensées de partir. Son subconscient prend cependant le dessus et ces images refont surface. Par moments, horripilée de ne pas dormir, elle coupe ses rêveries. Le film s’ancre alors dans la réalité. Elle tente de calculer son temps de sommeil restant, fixant son réveil, puis ferme les yeux à nouveau, déterminée à dormir. « Aller, au dodo ! »
Les pensées qui occupent son esprit sont des images d’animation, contrairement aux plans d’elle dans son lit qui sont en prise de vue réelle. Un trait léger, des couleurs douces, un graphisme presque naïf et enfantin. L’esthétique s’accorde au ton onirique du rêve et l’absurdité des pensées ; des morses qui parlent en morse, des sandwichs volants…

Ododo ! est un film au ton humoristique dans lequel chacun peut se reconnaître. A travers ce film, on s’est beaucoup sentis concernés. En terme général, nous avons tous souvent connu une situation semblable, ou l’on pense à une chose obsessive qui va arriver et troubler notre sommeil. Le film parle donc d’une expérience universelle à travers des exemples précis et personnels, visant juste en gardant toujours un ton léger.

Madeleine et Audrey

La Dernière Vie de Simon est une fiction française de Léo Karmann qui sortira en 2020. Durant le festival il a été placé dans la catégorie des films de super héros à cause des pouvoirs de Simon, le personnage principal. Pourtant son réalisateur ne le décrit pas ainsi. En effet, lors de la masterclass et de la rencontre avec le réalisateur et les acteurs, Léo Karmann a dit que son personnage était un être normal... mais avec des capacités. En effet, Simon peut changer de corps comme il le veut, du moment qu'il a déjà touché une personne.
Le réalisateur qualifie son film de fiction à dimension romantique ; en effet il existe une sorte de triangle amoureux entre Mad, Simon et Thomas assez perturbant. Depuis le premier regard, Simon aime Mad. Seulement, lorsque Thomas disparaît et que Simon prend sa place, il doit faire taire son amour pour Mad et devenir son frère, ce qui s'avère plutôt compliqué au fur et a mesure qu'ils grandissent...
L'histoire de Simon pourrait être le rêve de tout adolescent : changer d'apparence ; mais dans le cas du héros, le rêve prend rapidement une autre tournure. Les personnages de Simon et Mad sont complémentaires, lui peut changer de corps à volonté et est quasiment immortel tandis qu'elle est si mortelle et si fragile.
Au total, ce film est un film vraiment très touchant ; malgré sa dimension un peu enfantine, il soulève de véritables questions notamment celles de la maladie et du don d'organes mais il traite surtout le sujet le plus puissant au monde, l'amour.

Chloé

 

Lilas est un court métrage d'animation de Marie Tomassi réalisé en 2018. Il a été présenté dans le cadre de la séance So French qui récompense les courts métrages d’écoles françaises. En l’occurrence, il représente l 'école EESI : l'école européenne supérieure de l'image d'Angoulême. Ce court métrage présente une femme qui se prépare et prend soin d'elle. Ce qui nous a interpellés c'est tout d'abord la technique originale car il s'agit de stop motion fait à base de broderie. C'est un film moderne car il traite d'une thématique actuelle qui est l'acceptation de la pilosité féminine. Nous avons apprécié ce film parce que nous trouvons important de montrer ce sujet de façon à faire changer les mœurs. De plus, il était intéressant d'observer la réaction du public dans la salle avec des rires gênés, des moqueries, et parfois même des réactions de dégoût. Nous vous conseillons de voir ce film, même si vous êtes de mauvais poil !

Manon et Anouk

Le Cerf-volant  est un court métrage d'animation fait en stop motion sorti en 2019, réalisé par Martin Smatana. Son œuvre est assez poétique et touchante, il a su partager 13 min remplies d'émotions.

Ce film nous montre un amour fort, entre un grand-père et son petit-fils, mélangeant ainsi la jeunesse et la vieillesse. Smatana a réussi à nous captiver du début jusqu'à la fin dans cette histoire, notamment grâce à son décor entièrement constitué de matériaux différents : tissus, coton, laine, etc.
On remarque un travail du son très prometteur, il est de bonne qualité, on y serait presque. De même pour les mouvements des personnages qui sont très fluides pour une animation en stop motion. Les lumières sont également douces et agréables, ce qui colle très bien avec la dimension irréelle et magique du court métrage.

Il fait réfléchir, mais aussi sourire, ainsi que pleurer : ce petit court métrage est à partager au près de toute la famille.

Léa et Julia