La dernière vie de Simon est un film fantastique de Léo Karmann que nous avons vu en avant-première. C’est l’histoire de Simon, un orphelin de 8 ans qui dispose d’un pouvoir secret. Et si son pouvoir lui permettait enfin d’accomplir son rêve : trouver une famille ?

Ce projet a mis 8 ans a aboutir depuis la première ligne de synopsis jusqu’à sa finition. La raison de cette longue attente est due principalement à des difficultés de production. En effet, ce film n’a pas les caractéristiques d’un film habituellement produit en France. Le réalisateur raconte qu’on lui aurait même dit « le scénario est super, on l’aurait prit si le réal était coréen ». D’ailleurs le cinéma Coréen mélange les genres, tout comme dans La dernière vie de Simon où nous passons par toutes les émotions. Il déplore que des films du genre fantastique qu’il apprécie ne puissent pas être produits facilement en France et que malgré le fait que de grandes écoles se trouvent ici, les réalisateurs ayant des envies de fantastique doivent souvent aller dans un autre pays. Il fait remarquer le paradoxe entre ce que les producteurs veulent produire et ce que les techniciens et les spectateurs veulent voir et créer. Ce long métrage honore les films de Steven Spielberg avec de nombreuses références comme la musique composée par Erwann Chandon. Cette musique participe à l’ambiance fantastique du film tout comme les décors avec la maison perdue entre forêts et falaises. Ce film a pour principale thématique l’adolescence, l’envie d’être quelqu’un d’autre et donc la difficulté de se trouver soi-même. Les performances des acteurs ont retenu notre attention car ils sont plusieurs a interpréter le même personnage, Simon, et pourtant ils réussissent à garder une continuité au niveau du jeu.
C’est donc pour ces raisons que nous avons beaucoup aimé ce film et c’est sans surprise que nous vous conseillons de vous rendre dans les salles de cinéma pour le voir, la sortie est prévue pour le 5 février 2020...

Anouk et Manon